De ta souffrance naît la sensibilité dont naît l’intelligence.
Tout le monde parle de savoir-vivre, mais personne du savoir-souffrir.

Ce qui importe ce n’est pas le poids qui t’accable,
c’est comment tu te courbes pour ne pas casser,

Ce n’est pas le bruit qui t’abasourdi,
c’est comment tu écoutes les murmures du monde,

Ce n’est pas la force du vent qui t’emporte,
c’est comment tu hisses tes voiles,

Ce n’est pas la hauteur des vagues qui te frappent,
c’est comment tu t’y laves,

Ce n’est pas l’absence de lumière qui t’entoure,
c’est comment tu chantes dans le noir,

Ce n’est pas ce que tu perds,
c’est comment tu ouvres ton cœur pour la suite,

Ce n’est pas la quantité de larmes que tu verses,
c’est comment tu souries en pleurant,

Ce qui importe, cher(e) âmi(e),
Ce n’est pas l’intensité du feu que tu traverses,
c’est comment tu danses dans les flammes.


[Stephan Schillinger]

À lire aussi : Attendre

Si vous êtes intéressé par des techniques efficaces, naturelles et sûre pour améliorer votre santé, gérer vos troubles émotionnels ou réduire votre stress, n’hésitez pas à me contacter pour prendre rendez-vous.

enocha prendre rendez-vous

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager !