Dimanche 23 juin 2019 – 22h

Alors que j’étais tranquillement en train de regarder un documentaire sur la civilisation lémurienne, mon chat Wickette est rentré en trombe dans l’appartement avec un drôle de miaulement et a filé direct vers la chambre. Cela m’a surprise, d’une part à cause de ce grommellement bizarre et d’autre part, car elle a l’habitude de venir me voir pour me signifier sa présence à chaque fois qu’elle rentre.

Un oiseau dans ma maison

Inquiète, je m’enquiers d’aller voir si tout va bien et qu’elle n’est pas blessée, et c’est alors que j’ai compris pourquoi elle avait miaulé aussi bizarrement. Ce râle était dû au fait qu’elle avait un oiseau dans la gueule.

Je ne sais pas pourquoi Wickette avait agi ainsi, elle qui n’avait jamais ramené d’animal à la maison jusqu’alors. Quoiqu’il en soit, ce petit oiseau gisait, très mal en point, sur le sol dans mon couloir, sous le regard étonné de Nala, mon autre chat.

Mon premier réflexe, malheureusement, a été de gronder Wickette m’imaginant qu’elle avait sciemment chassé cet oiseau, alors qu’en réalité, je n’ai aucune idée des circonstances entourant la venue de ce drôle de visiteur chez moi. Il était là, une aile ouverte et déployée d’une drôle de manière, l’autre contre son flanc.

En me penchant vers lui, j’ai compris qu’il était encore en vie, mais il n’y avait pas besoin d’être vétérinaire pour savoir qu’il n’allait pas bien. J’étais très embêtée et ne savais pas quoi faire de ce petit animal en souffrance – je me voyais mal le mettre dehors sachant qu’il serait une proie facile pour n’importe quel prédateur passant par là – et ce n’est qu’après quelques minutes de réflexion que m’est venue l’idée de lui donner un soin Reiki.

Mon premier soin Reiki

Je n’avais encore jamais pratiqué le Reiki sur une autre personne que moi – cela faisait environ un mois que j’avais reçu l’initiation du 1er degré – et j’avoue que je n’étais pas trop sûre de moi. Mais bon, au point où il en était, je me suis dit que je n’avais rien à perdre à tenter le coup.

Me voilà donc, les yeux fermés, à me concentrer en frottant mes mains, espérant être en mesure de lui envoyer un peu de force. Mes chats, toujours à proximité, avaient désormais deux personnes à regarder d’un air circonspect.

La mise en condition terminée, j’ouvre les yeux et j’entoure de mes mains ce petit être. Et là… je sens, je ressens l’énergie vitale universelle (Prana, Qi, Chi, appelez ça comme vous voulez) être en action et faire ce qu’elle avait à faire.

À lire aussi : Qu’est-ce que le Reiki ?

Rassurée que ça marche et qu’il se passe réellement quelque chose, je referme mes yeux et continue d’envoyer de tout mon cœur des pensées bienveillantes et de guérison à l’attention de ce petit oiseau.

Au bout de quelques minutes, je ne saurais dire combien, peut-être 5, peut-être moins, la canalisation de l’énergie s’est arrêtée, m’avertissant que cela était suffisant. Il faut savoir que plus le sujet recevant le soin est petit, plus le soin sera rapide.

Rétablissement stupéfiant

Et qu’elle ne fût pas ma surprise lorsque j’ai rouvert les yeux ! J’avais devant moi un oiseau ragaillardi, son plumage était plus étoffé, son aile droite avait toujours cette drôle de position, mais on pouvait aisément juger qu’il avait regagné de la force et de la vitalité.

J’ai remercié l’Univers pour ce petit miracle, ce cadeau, et j’ai su que j’étais capable. Je vous avoue que je suis encore émue et emplie de gratitude en repensant à ce moment. Car c’est à ce moment que j’ai eu la confirmation que je pouvais.

J’étais capable de faire ce que je rêvais de faire depuis un petit moment. Capable de faire ce que je n’avais pas encore osé faire de peur de ne pas réussir. La raison exacte de la présence de ce petit oiseau gisant dans mon entrée reste encore un mystère, mais elle aura eu pour effet de me donner la confiance nécessaire pour commencer à pratiquer sur les autres. Par la force des choses, j’ai fini par remercier Wickette grâce à qui cela été possible.

À ce stade, et malgré la grande joie qui m’habite, il me reste tout de même un petit oiseau dans mon entrée. Je décide donc d’aller chercher un récipient dans la cuisine pour le transporter sur mon balcon. Je n’ai pas eu le temps d’atteindre la pièce que j’entends des battements d’ailes.

Il n’y a plus de doute, l’oiseau a retrouvé toute sa vigueur et durant cette agitation son aile s’est remise en place. Quelques instants plus tard, il s’envolait devant mes yeux et retrouvait sa liberté.

Le début de l’aventure

Quelques jours après, j’ai commencé à pratiquer sur mon chat Nala qui a des problèmes d’anxiété, ce qui a encore plus renforcé ma confiance. Je parlerai probablement du Reiki animalier dans un prochain article.

Après le passage de ma 2ème initiation, j’ai débuté les pratiques sur des personnes, gagnant lors de chaque soin de plus en plus de confiance et de puissance. Et me voilà aujourd’hui, affranchie de tout doute, peur ou crainte à propos de mes capacités de guérisseuse, et libérée du blocage de quitter mon emploi, certes confortable mais qui ne me convenait plus, prête à commencer ce nouveau chapitre de ma vie !

J’en profite pour remercier de nouveau mes amies qui ont joué les cobayes au début de mon parcours, je ne sais pas si j’aurais fait le grand saut sans leur aide et leur confiance. Un grand merci et une gratitude éternelle.


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager !